La croissance des PME et start-up africaines passent par une large gamme d’outils de financements

Depuis quelques années, un certain consensus se dégage parmi les économistes à propos de la contribution essentielle des PME au développement du continent africain, à la création d’emplois et à l’innovation. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les start-up et PME représentent 90 % des entreprises formelles et créent 60 % des emplois formels, ce qui assure en moyenne 40 % des PIB nationaux.

Parmi tous les obstacles auxquels font face les entrepreneurs africains dans leur développement, l’accès aux financements reste le plus ardu à franchir. Selon l’initiative Choose Africa, seules 20 % des PME en Afrique ont accès au prêt bancaire et 87 % des start-up n’ont accès à aucun financement.

Plusieurs solutions s’offrent alors aux start-up et PME africaines, allant du prêt à taux zéro au soutien de business angels en passant par l’appui de fonds d’amorçage et de capital risque. Chacun de ces exemples correspondent en réalité à des besoins différents selon les phases de développement d’une entreprise, la nature du projet et son expansion territoriale. Il n’y a pas une seule réponse à apporter à la problématique de l’accès aux financements des entrepreneurs africains, mais il est au contraire nécessaire de déployer une large gamme d’instruments financiers pour pouvoir répondre à l’ensemble des besoins de nos entreprises.

Chez Cofina, nous avons choisi d’investir un segment particulier : celui de la mésofinance en répondant au besoin du « missing middle ». La mésofinance permet en effet d’accompagner les classes moyennes émergentes et plus spécifiquement les entrepreneurs individuels et les PME dont les besoins de financement sont devenus trop importants pour les institutions de microfinance traditionnelle, mais dont la structure entrepreneuriale reste encore considérée comme insuffisamment formelle par les banques commerciales.

Avec près de 450 millions de jeunes qui vont entrer sur le marché du travail d’ici 2050, nous avons une lourde responsabilité en tant qu’acteur économique et financier d’accompagner la croissance de ce continent en soutenant les entrepreneurs. Et c’est ce pourquoi Cofina s’engage au quotidien.

Hervé-Serge NDAKPRI, GCFO Groupe Cofina

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password