Nigeria : la NCC a réservé pour la 5G les bandes 26, 38 et 42 GHz

Cras eget sem nec dui volutpat ultrices.

 En marge de l’ITU Telecom World 2019, qui s’est tenu du 9 au 13 septembre 2019 à Budapest en Hongrie, Umar Garba Danbatta (photo), le vice-président de la Commission des communications du Nigeria (NCC), a révélé que le pays a déjà réservé les bandes de fréquences 26, 38 et 42 GHz pour la 5G.

Le patron de l’organe de réglementation des télécommunications a indiqué attendre « avec impatience » l’achèvement du processus de normalisation à la Conférence mondiale des radiocommunications (WRC), qui se tiendra en Egypte du 28 octobre au 22 novembre 2019, pour « voir comment poursuivre avec le processus de licence ».

Très intéressée par la 5G qui fait de plus en plus parler d’elle, la NCC avait déjà approuvé en août dernier le spectre de fréquence pour tester cette technologie à ultra haut débit dans le pays. L’expérimentation devrait permettre à chaque entreprise d’évaluer sa capacité technique à basculer sur ce standard technologique et proposer les services appropriés. Elle devrait également aider les autorités à identifier les défis de sécurité qui devront être intégrés dans le cadre réglementaire qui guidera le déploiement de la 5G.

Actuellement en Afrique, seuls le Lesotho et l’Afrique du Sud abritent déjà un réseau 5G. Au Lesotho, l’opérateur de téléphonie mobile Vodacom a lancé ses services 5G le 25 août 2018. En Afrique du Sud, c’est l’opérateur de services Internet mobile Rain qui a coiffé tous ses concurrents au poteau, le 18 septembre 2019.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password